/**/

Vie politique

Publications de la Ville de Fleurus

Comptes rendus des Conseils communaux

Règlement relatif à l'occupation des locaux

C'est d'un usage fréquent dans les communes, le pouvoir le plus proche du citoyen s'efforce d'aider celui-ci dans toutes ses initiatives destinées à donner du sens et de la vie à son quartier, son entité, sa Ville. Ainsi, le Conseil a approuvé la modification de l'annexe 24 du règlement relatif à l'occupation des locaux communaux (il est question des locaux et cours des écoles communales, souvent utilisées par les groupes culturels et folkloriques). La modification a été concertée avec les directions d'écoles, avec lesquelles la coexistence se passe toujours très bien. Le règlement veille à ce que les occupations soient sécurisées, réglementaires et non discriminatoires. Mais surtout à ce que le soutien aux associations soit pérennisé.

Motion unanime contre toute remise en question du cordon sanitaire

Face aux résultats des différents scrutins de mai, le Conseil a pris une motion à l'unanimité de ses membres :
  • Inviter les présidents des partis démocratiques à refuser toute remise en question du cordon
  • Les inviter à s'engager, à tous les niveaux de pouvoir, à renforcer les moyens attribués à la sensibilisation aux dangers des extrémismes et à la formation historique au sujet de leurs conséquences
  • S'engager eux-mêmes au niveau communal à mettre en place des actions qui facilitent le dialogue, la compréhension mutuelle entre les communautés religieuses, politiques, ethniques, culturelles ou philosophiques, qui éduquent à la tolérance et à la citoyenneté
  • S'engager enfin à mettre en place des actions concrètes qui luttent contre l'exclusion et renforcent l'écoute des problèmes rencontrés par la population locale

Samedi 14h : inauguration du mur d'expression urbaine

Tous les Fleurusiens passionnés ou curieux de l'art urbain sont les bienvenus samedi à 14h pour le projet Color your city, à la Cité de la Drève (Baulet). Dans le cadre du projet Color your city, en collaboration avec Fleurus culture et le PCS, à l'occasion des Fêtes de la musique, avec des concerts hip-hop et des démonstrations breakdance, la Ville inaugure son premier mur d'expression urbaine : Xpression. Il s'agit d'un projet-pilote destiné à offrir aux artistes de rue un moyen d'exercer et exprimer leur art, sans craindre les sanctions qui les attendent s'ils graffent les murs de nos habitations. Les street-artistes devront respecter les règles de respect des horaires pour éviter les nuisances sonores, respect de l'environnement et abstention de tous propos incitant à la haine. Moyennant ça, l'expression est libre. En cas de succès, d'autres murs pourraient être aménagés.

Un nouveau service travaux en été 2021

Igretec est venu présenter au Conseil le projet de nouveau centre technique à la future-ancienne Blanchisserie à Baulet. Un bâtiment plus menu (une emprise au sol divisée par deux par rapport à actuellement), des zones de manoeuvres par conséquent agrandies, des bureaux et locaux sociaux flambant neuf, des ateliers, des garages hors gel pour les balayeuses et hydrocureuses qui craignent l'hiver et trois nouveaux ateliers : mécanique, menuiserie et soudure. Le bâtiment sera de norme Q-zen, soit presque zéro énergie, de par l'isolation, les orientations des baies vitrées, protections solaires, etc. Des panneaux photovoltaïques sur le toit. Des murs en béton de chanvre, aux propriétés thermiques remarquables et régulant l'humidité de façon optimale... Total TVAC 3,5 millions d'euros, études, démolition et reconstruction comprises. Planning : publication de l'avis du marché public en janvier 2020, permis espéré pour mars 2020, début des travaux en juin 2020, pour un an. Vivement !

Télécharger le P.V. approuvé (PDF)

Félicitations des Archives générales du Royaume

Par courrier à la Ville, les AGR ont transmis aux agents en charge de la tenue des Archives leurs vives félicitations pour l'excellent niveau du travail. Une qualité à souligner, en comparaison avec la centaine d'autres communes avec lesquelles l'office national a des conventions de collaboration : - L'essentiel de ce qui date d'avant fusion des communes a été numérisé et transmis - 3000 boîtes ont pu être détruites après examen des historiens des AGR - La convention inclut également la formation des services Le Conseil s'est joint à ces félicitations.

Un projet pilote pour les graffeurs

On ne peut nier ce nouveau moyen d'expression : le graff orne ou pollue nos murs urbains, selon le point de vue. La Ville souhaite donner aux street-artistes des moyens d'expression tout en permettant aux Fleurusiens de jouir en paix du fruit de l'entretien de leur immeuble. Pour ce faire, des murs d'expression seront installés cité de la Drève, inauguration le 22 juin, dans le cadre de la Fête de la musique. Une commission graff réunira en outre tous les services communaux pour suivre ce projet-pilote.

Approbation du 3e Plan de cohésion sociale 2020-2025

Le Conseil a approuvé ce fruit d'un long travail de préparation des forces vives de la Ville actives dans l'inclusion sociale. Il en résulte une série d'objectifs stratégiques et d'actions visant à permettre à chaque citoyen de trouver sa place de partenaire actif dans la société. Le PCS s'inscrit dans les prescriptions du décret dont les objectifs sont la réduction des inégalités et la poursuite d'une société solidaire et écoresponsable. 20 actions déclinent le projet, via sept droits fondamentaux, en collaboration avec tous les partenaires locaux, par exemple : - Un salon de l'emploi - Un salon de la santé avec l'organisation de dépistages - Les Conseils consultatifs, par exemple de la jeunesse - Une épicerie sociale - Le soutien à des comités de quartiers - Etc. Le Conseil a en outre dû acter la réduction des subsides et verra dans les travaux budgétaires de 2020 comment relever ce nouveau défi.

Un marché des producteurs locaux

C'est avec beaucoup de satisfaction que l'ensemble du conseil s'est félicité de l'organisation prochaine d'un marché des producteurs locaux, organisé par les associations « Fleurus en transition » et « Produrable », sur base de conventions conclues ce lundi. Le marché aura lieu le premier vendredi du mois en soirée, de 18h à 21h30, au château de la Paix, du 7 juin au 4 octobre. Les associations organiseront la charte et les animations tandis que la logistique restera à charge communale.

Compte 2018 : un taux de réalisation exceptionnel

La Directrice financière de la Ville a présenté les comptes de l'exercice 2018. A l'ordinaire (approximativement l'équivalent du compte de résultats en comptabilité générale), les engagements de dépenses se sont montés à 25,7 millions d?euros, pour 27,8 millions de droits constatés à recettes, soit un boni de 2,06 millions. Les recettes budgétées ont été réalisées à 99% ; les dépenses à 92%. Compte tenu qu'un budget d'une commune a cela de particulier qu'une inscription ne peut jamais être dépassée (sauf urgence impérieuse), et que donc chaque inscription doit correspondre à la fourchette haute de ce qu'on estime comme dépense, obtenir un taux de réalisation de 92% est exceptionnel. Si exceptionnel que tenter de le dépasser serait imprudent. Les dépenses de personnel occupent 45% de l'ordinaire, 22% pour les dépenses de fonctionnement (les services et biens divers, carburants, assurances, honoraires, etc.), 27% les dépenses de transfert (principalement les dotations à la police, à la zone de secours et au CPAS mais aussi les diverses subventions à Fleurusport, Fleurus-culture et diverses asbl) et enfin le solde aux dépenses de dettes (amortissements et intérêts des emprunts), ce qui démontre une excellente santé du ratio Fonds propres/emprunts. A l'extraordinaire (les dépenses à l'actif du bilan en comptabilité générale), les engagements se sont montés à niveau exceptionnel de 10 millions d'euros, dont 5 pour les voiries communales et 2 pour les nombreuses rénovations de bâtiments publics en cours. Les recettes principales sont la dotation du Fonds des communes et les additionnels à l'impôt des personnes physiques et au précompte immobilier. Pour le surplus, les taxes communales se montent à 11% des recettes. L'ensemble des recettes atteint en moyenne 1219 euros par habitant. Les dépenses sont de 1129 euros par habitant. Soit 90 euros par habitant de résultat budgétaire, de boni, qui sera versé au fonds de réserve extraordinaire pour financer les investissements de demain. 55% des dépenses sont couvertes par l'impôt.

Télécharger le P.V. approuvé (PDF)

Etude sur le cancer de la thyroïde autour de l'IRE (point 1)

Le Conseil a pris pour information une étude relative à l'incidence du cancer de la thyroïde autour des sites nucléaires, diligentée par les Autorités fédérales. Ecrite en anglais, une synthèse en sera prochainement présentée en français sur ce site. Le Conseil enverra également un courrier aux Autorités afin d'élargir l'étude sur l'ensemble des pathologies de la thyroïde.

Affichage électoral à partir du 26 avril (point 6)

L'arrêté du Gouverneur, compétent pour ces matières, a bien été reçu par la Ville qui édite une Ordonnance de police semblable à celle d'octobre 2018. Les périodes d'affichage sont limitées à un mois, soit à partir du 26 avril, à des heures spécifiques. Les ouvriers communaux placeront les panneaux quelques jours avant cette date.

Le Centre administratif intégré continue d'avancer à Monnoyer (point 36)

Le temps qui passe est à la mesure de l'ambition du projet. Néanmoins, le Conseil vient d'approuver l'appel à candidatures pour la sélection qualitative du projet. Il s'agit de sélectionner au maximum cinq entreprises ayant suffisamment d'ampleur économique mais aussi en termes de connaissances écologiques et de savoir-faire architectural pour que le futur nouveau quartier constitue un réel geste architectural et urbanistique autour du Centre administratif. Le terrain Monnoyer sera valorisé afin que Ville et l'entrepreneur travaillent ensemble à un projet dans lequel les besoins de chacun seront rencontrés. Prochaine étape : la présentation du cahier des charges au Conseil, puis aux entrepreneurs sélectionnés. Au cours de ces étapes, la Ville bénéficie des conseils du bureau d'étude Cosep.

Pour les 20 ans des Bernardins (point 49)

Le prochain chapitre de la confrérie de la Cité des Bernardins sera triplement soutenu par la Ville. D'une part, comme il ne pourra avoir lieu ni à la salle des fêtes de Wagnelée, ni au Salon communal de Lambusart (pour cause de travaux) ni en d'autres lieux communaux pour cause de normes horeca, la Ville interviendra dans la location d'un module container cuisine afin que le chef puisse nous régaler les papilles en toute conformité. Par ailleurs, la Ville subventionnera l'accompagnement musical apéritif. Enfin, et plus structurellement, la Ville offrira un nouvel étendard à la confrérie afin que celle-ci puisse continuer à représenter fièrement et dignement notre Ville partout où elle est invitée.

Modification budgétaire n°1 (point 46)

Afin d'éviter au maximum les douzièmes provisoires et compte tenu des changements de majorité, un budget technique avait été dressé pour toutes les dépenses incontournables. La modification budgétaire n°1, qui pour les mêmes raisons, intervient très tôt, traduit depuis ce dernier Conseil les priorités politiques de la Ville. Avec un total des recettes à 29.138.808 euros pour un total des dépenses de 29.137.448 euros, le léger boni à l'ordinaire (équivalent du compte de résultat en comptabilité générale) est quasiment inchangé. Pour information, les investissements principaux prévus au service extraordinaire (destinées à augmenter la valorisation des actifs du bilan) :
  • Travaux de la place Ferreur, de la salle de Wagnelée et du Salon communal de Lambusart
  • Réalisation du nouveau bâtiment du service Travaux à la Blanchisserie
  • Achats de véhicules électriques
  • Mobilier urbain pour parcs et voiries
  • Honoraires pour l'étude de l'amélioration et la sécurisation des voiries
  • Honoraires travaux d'aménagement de cimetières
  • Sécurisation et aménagement de la Forêt des Loisirs, avec installation de caméras
  • Nettoyage du bois de Soleilmont à la suite de l'infestation des scolytes (1.500 arbres à abattre, dessoucher, débarder, replanter)
  • Budgets participatifs
Le total des investissements envisagés en 2019 se monte à 20.270.000 euros, dont un peu plus de la moitié par emprunt, ce qui est nettement sous la balise d'emprunt (le montant défini en euros/habitant par la Région wallonne afin d'encadrer les dépenses de dette des Communes). Le budget complet 2019 après la MB1 sera publié sur le site de la Ville de Fleurus après approbation par les autorités de Tutelle.

TIBI - Plan stratégique de préventions des déchets pour l'année 2019 (points 41)

Depuis 2008, le Conseil communal a approuvé la délégation en faveur de TIBI pour des actions locales de prévention et pour la gestion des subsides octroyés dans le cadre des actions de prévention à portées communales (papier/carton, bâches agricoles). Ces actions subsidiables comprennent l'organisation d'une ou plusieurs campagnes de sensibilisation et d'actions en matière de prévention des déchets ménagers. Pour l'année 2019, le plan stratégique d'actions fixé avec TIBI est :
  1. La sensibilisation des enfants et de la jeunesse par des animations dans les écoles et lors de plaines de jeux.
  2. Suite aux constats effectués par les ambassadeurs déchets de TIBI, l'accent sera mis sur le tri des déchets dans les écoles.
  3. La sensibilisation des adultes et du grand public avec l'organisation de journées tout public en septembre et lors du marché de Noël, la formation de techniciennes de surface, etc.
  4. Divers : Mise à disposition de gobelets réutilisables Ecocup pour des événements ponctuels, utilisation de gobelets réutilisables lors des réunions du Conseil communal, etc.
Le budget global « prévention des déchets » est de l'ordre de 11.352 euros TVAC

Convention de coopération entre Fleurus et TIBI portant sur un service « Ressourcerie » (point 42)

Le service taxi communal pour l'enlèvement des déchets verts et encombrants rencontre de plus en plus de succès. Le nombre de demandes étant passé de 94 en 2017 à 156 en 2018. Cette augmentation engendre néanmoins des difficultés organisationnelles internes et un accroissement des coûts liés aux transports, au personnel, à l'évacuation et au traitement des déchets). Le Conseil communal a approuvé la délégation à TIBI de la gestion de ce service aux citoyens ainsi que la convention portant sur un service de type « Ressourcerie »

Cavalcade 2019 (point 55)

Le Conseil communal a approuvé la convention d'organisation des festivités de la Cavalcade traditionnelles du week-end de Pâques 2019. Parallèlement, le Plan Particulier d'Urgence et d'Intervention (PPUI) a également été approuvé par le Conseil. Ce dernier, coordonné par notre département dit « Planu » (Planification d'urgence) développe les ressources et moyens prévus pour garantir la sécurité lors de notre Cavalcade, incluant les disciplines D1 (Ambulance), D2 (Pompiers), D3 (Police), D4 (Logistique/Travaux) et D5 (Communication)

Télécharger le P.V. approuvé (PDF)

Création d'un Cabinet du Collège communal (point 20)

Le Conseil a approuvé la mutualisation de l'actuel "Cabinet du Bourgmestre" à l'ensemble des Echevins, ainsi que l'augmentation de son cadre à deux agents ETP. L'agent déjà existant continuera d'assurer le secrétariat du Collège, comme il le faisait déjà pour le Bourgmestre. Quant à l'agent supplémentaire, il sera Chef du Cabinet du Collège communal à mi-temps. Ses missions seront la réalisation de recherches et d'études préparatoires propres à faciliter le travail du Collège et de ses membres, la recherche de subsides, ou encore la communication du Collège. Il travaillera dans l'intérêt général et en tant que membre à part entière du cadre administratif, il sera chargé pour son autre mi-temps du suivi du PST (plan stratégique transversal) et du contrôle interne.

Suppression de cinq boîtes aux lettres (point 16)

Le Conseil a pris pour information la décision du Collège d'exiger de la part de Bpost et de son Ministre (fédéral) de Tutelle le maintien des cinq boîtes rouges menacées par la restructuration de l'opérateur. Cinq boîtes sont menacées :
  • Chaussée de Charleroi ;
  • Rue Albert Ier (Lambusart) ;
  • Place de St-Amand ;
  • Rue Champs des Oiseaux (Wanfercée-Baulet) ;
  • Rue Paul Pastur (Wanfercée-Baulet).
Le Collège a mis en avant la méconnaissance certaine du terrain par l'opérateur, la fracture numérique, qui menace nombre de nos concitoyens, la situation des personnes âgées, isolées ou à mobilité réduite, le rôle social et relationnel du service postal, les bénéfices de l'opérateur... Une atteinte manifeste au Service public.

Modernisation du Règlement sur les cimetières (point 47)

Souhaitant toujours améliorer ce service indispensable à la population, le Conseil a revu le règlement cimetière, en concertation avec les agents administratifs, les fossoyeurs et les entrepreneurs de Pompes funèbres, afin que les intérêts de tous soient rencontrés, ceux des citoyens au premier chef, dans un esprit d'apaisement des tensions. Ainsi par exemple, les inhumations portant peu de travail lourd (inhumations en columbariums), seront possibles jusqu'à 15h30.

La salle Hordies (Lambusart) : vers une rénovation ou une démolition-reconstruction ? (point 31)

Le Conseil a mandaté Igretec afin d'étudier les deux scénarios : soit une rénovation lourde, soit la démolition-reconstruction de la salle Hordies. Depuis 2014, les fuites en toiture font souffrir les clubs qui y ont élu domicile. Un chantier complexe : ne pas toucher à la toiture n'entraîne pas de risques évidents à la structure, mais mettre fin aux fuites importantes entraîne la nécessité de revoir l'ensemble de la sous-structure. L'étude d'Igretec devra orienter la Ville vers la meilleure option pour rendre à Lambusart une infrastructure de qualité.

Achat de véhicules électriques neufs (point 32)

Remplacer progressivement une partie du charroi vieillissant de la Ville par du matériel roulant plus vert, telle est la stratégie que le Conseil a confirmée hier. Déjà propriétaire de deux véhicules électriques, Fleurus se portera acquéreuse de nouveaux spécimens, pour un montant de près de 100.000 euros.

Télécharger le P.V. approuvé (PDF)

Pages : [1] 

Budget et comptes

Tout courrier doit être adressé à l'Administration communale - Château de la Paix - 61 chemin de Mons - 6220 Fleurus