/**/ !-- --

Vie politique

Comptes rendus des Conseils communaux

Création d'un Cabinet du Collège communal (point 20)

Le Conseil a approuvé la mutualisation de l'actuel "Cabinet du Bourgmestre" à l'ensemble des Echevins, ainsi que l'augmentation de son cadre à deux agents ETP. L'agent déjà existant continuera d'assurer le secrétariat du Collège, comme il le faisait déjà pour le Bourgmestre. Quant à l'agent supplémentaire, il sera Chef du Cabinet du Collège communal à mi-temps. Ses missions seront la réalisation de recherches et d'études préparatoires propres à faciliter le travail du Collège et de ses membres, la recherche de subsides, ou encore la communication du Collège. Il travaillera dans l'intérêt général et en tant que membre à part entière du cadre administratif, il sera chargé pour son autre mi-temps du suivi du PST (plan stratégique transversal) et du contrôle interne.

Suppression de cinq boîtes aux lettres (point 16)

Le Conseil a pris pour information la décision du Collège d'exiger de la part de Bpost et de son Ministre (fédéral) de Tutelle le maintien des cinq boîtes rouges menacées par la restructuration de l'opérateur. Cinq boîtes sont menacées :
  • Chaussée de Charleroi ;
  • Rue Albert Ier (Lambusart) ;
  • Place de St-Amand ;
  • Rue Champs des Oiseaux (Wanfercée-Baulet) ;
  • Rue Paul Pastur (Wanfercée-Baulet).
Le Collège a mis en avant la méconnaissance certaine du terrain par l'opérateur, la fracture numérique, qui menace nombre de nos concitoyens, la situation des personnes âgées, isolées ou à mobilité réduite, le rôle social et relationnel du service postal, les bénéfices de l'opérateur... Une atteinte manifeste au Service public.

Modernisation du Règlement sur les cimetières (point 47)

Souhaitant toujours améliorer ce service indispensable à la population, le Conseil a revu le règlement cimetière, en concertation avec les agents administratifs, les fossoyeurs et les entrepreneurs de Pompes funèbres, afin que les intérêts de tous soient rencontrés, ceux des citoyens au premier chef, dans un esprit d'apaisement des tensions. Ainsi par exemple, les inhumations portant peu de travail lourd (inhumations en columbariums), seront possibles jusqu'à 15h30.

La salle Hordies (Lambusart) : vers une rénovation ou une démolition-reconstruction ? (point 31)

Le Conseil a mandaté Igretec afin d'étudier les deux scénarios : soit une rénovation lourde, soit la démolition-reconstruction de la salle Hordies. Depuis 2014, les fuites en toiture font souffrir les clubs qui y ont élu domicile. Un chantier complexe : ne pas toucher à la toiture n'entraîne pas de risques évidents à la structure, mais mettre fin aux fuites importantes entraîne la nécessité de revoir l'ensemble de la sous-structure. L'étude d'Igretec devra orienter la Ville vers la meilleure option pour rendre à Lambusart une infrastructure de qualité.

Achat de véhicules électriques neufs (point 32)

Remplacer progressivement une partie du charroi vieillissant de la Ville par du matériel roulant plus vert, telle est la stratégie que le Conseil a confirmée hier. Déjà propriétaire de deux véhicules électriques, Fleurus se portera acquéreuse de nouveaux spécimens, pour un montant de près de 100.000 euros.